BELCO_PRIMEURS_KIT_V4.png

KENYA

BELCO_PRIMEURS_KIT_Vvvv_edited.png
BELCO_PRIMEURS_KIT_Vffga_edited_edited.p
HANDS ON COFFEE, PAR

CESAR MAGANA

Dans le monde du café de spécialité, le Kenya est l’une des origines les plus réputées, des zones de hautes altitudes, des variétés spécifiques, un process unique, des facteurs qui offrent une véritable originalité en tasse.


Le process « lavé kenyan » est très caractéristique. Il est tellement présent dans l’esprit des torréfacteurs et des consommateurs qu'on oublie souvent qu'il est possible de préparer les cafés du Kenya différemment. Mais pour réaliser ce process phare, les producteurs kenyans sont les champions du monde de la consommation d’eau…


Lors d’un cupping dans notre agence à Addis, Jacques me partage des informations sur ces fermes, ces producteurs…immédiatement mes yeux pétillent. Je retrouve de nombreuses similitudes avec les fermes d’Amérique Latine, des plantations avec des arbres fruitiers pour l’ombrage, des bananiers, des arbres forestiers…


Pourquoi ne pas développer un projet avec ces fermiers pour réduire l’impact environnemental de leur production ?
Le but est de réduire l'utilisation d’eau en développant le process nature, d’améliorer la qualité et par conséquent, d’augmenter leurs revenus.


Nous pensons aussitôt à David Maguta, producteur et exportateur de la région de Nyeri, en qui Belco place toute sa confiance. David accorde énormément d’importance à la traçabilité et il a une très forte conscience environnementale de la production de café, déclic immédiat


Grâce aux visites de Jacques dans les fermes kenyanes, nous avons tissé des relations de confiance avec les petits producteurs et Belco commence à avoir un nom.


Le projet HANDS ON COFFEE est né !


Belco finance des lits africains, des sacs Grain Pro, du matériel plus précis (humidimètre…) et je planifie un voyage au Kenya pour former les producteurs pendant et post récolte avec l’aide précieuse de David, véritable porteur de message et coordinateur sur place.


Dès mon arrivée nous nous lançons dans le tri des entrepôts, l'identification des lots, l'utilisation de sacs pour les grains, et l'amélioration de la technique de séchage, véritable axe d’amélioration car certaines mauvaises pratiques causaient de la moisissure sur les grains. Ces actions ont été dupliquées dans les autres plantations des zones d'Embu et de Nyeri. Nous visitons 3 à 4 fermes par jour pour observer comment l'humidité affecte le café dans ces zones de haute altitude, pour former les employés de David sur l'importance de la ventilation et du contrôle de la température, pour former jour après jour les producteurs sur l'importance de la récolte sélective en fonction de la maturité du fruit…nous avons mis les HANDS ON COFFEE aux côtés de producteurs avec lesquels les techniques de séchage ont coulé de manière naturelle et fluide.


Cette vision de faire des cafés nature et ce goût originel directement lié aux mains qui le touchent ont été communiqués à toutes les personnes impliquées. Le café est très affecté par les pratiques agricoles et le séchage, mais c’est avant tout un produit agricole qu’ils cultivent. Ils sont agriculteurs avant tout et ce sont les principaux acteurs de la chaîne, ceux qui produisent le fruit que nous apprécions et valorisons.


Aujourd’hui, je vous laisse la primeur de découvrir ces cafés, et qui sait, l’année prochaine, vous dégusterez peut-être des honey HANDS ON COFFEE ?

kenya.jpg

EMBU THIKA : 

Paul Gachora

Boyce Harris, Chania & Oreti Estates

NYERI :

Martin Mamicha, Magic Estate

Paul Kiguta, Mariine Estate

James Gachichi, Maana Estate

David Ngibuini, Maguta Estate

Charles Mangua, Mbari Estate

Margaret K, Olo Mayana

KIAMBU